Un modèle géologique 3D du Plateau suisse

Lundi, 19 février 2018

Le Service géologique national de swisstopo a réalisé un modèle 3D du bassin molassique (GeoMol) allant du Lac Léman au Lac de Constance. Ce modèle montre les structures géologiques de cette région densément peuplée. C’est un instrument utile pour des projets comme «Cargo sous terrain», pour la géothermie et l’aménagement du territoire. swisstopo a réalisé GeoMol en collaboration avec différents cantons, des hautes écoles et des organisations spécialisées. Les services géologiques officiels de Bade-Wurtemberg et français ont aussi pris part au projet.     

La couche supérieure du modèle 3D correspond à la surface topographique et est basée sur les cartes géologiques existantes ainsi que le modèle numérique de terrain de swisstopo. Pour les parties les plus profondes et les plus volumétriques du modèle, des données de sections sismiques (environ 5000 km au total) et de plus de 60 forages profonds ont été intégrées au modèle. Acquises au cours des cinquante dernières années par diverses compagnies d’exploration d’hydrocarbures, ces données ont été mises à disposition du projet GeoMol. Cet apport de données a contribué de manière déterminante à la bonne réalisation du modèle 3D, permettant ainsi de montrer les couches et les failles présentes dans le sous-sol, comme le communique la Confédération.

Les possibilités d’utilisation d’un modèle 3D sont diverses. Une représentation fiable du sous-sol aide par exemple à l’exploration et à l’exploitation des matières premières minérales ainsi qu’à la planification de l’entreposage souterrain des déchets radioactifs. Le modèle GeoMol est déjà utilisé par la direction du projet «Cargo sous terrain», dont l’objectif est la construction d’un système de tunnel souterrain en Suisse, destiné au transport des marchandises. Le modèle 3D est également utilisé par des spécialistes de la géothermie pour des projets en Suisse romande. En outre, GeoMol est appelé à jouer un rôle important dans l’aménagement du territoire, notamment au regard de la hausse des demandes concernant l’utilisation du sous-sol.

Le Service géologique national de swisstopo prévoit maintenant de réaliser des modèles de température du sous-sol qui seront intégrés dans le modèle géologique 3D. Ainsi, GeoMol pourra aussi servir d’instrument de planification pour l’utilisation de la chaleur géothermique. D’autres domaines d’application du modèle GeoMol, tels que le stockage du CO2 dans le sous-sol ou la représentation des risques sismiques sont également envisageables.

Plus d’informations sur GeoMol sur le site Internet de swisstopo.