Aménagement du territoire intelligent: l’atelier de SmartSuisse est ouvert aux inscriptions

Mercredi, 28 mars 2018

En matière de développement de l’urbanisation, on s’est longtemps contenté de planifier des surfaces. Mais avec la nécessité de développer vers l’intérieur, ce n’est plus suffisant car le succès de la démarche dépend de son acceptation par les usagers de l’espace en question. Le projet «Smart Use» de la «Metropolitankonferenz Zürich» veut faire en sorte que le développement de l’urbanisation s’oriente davantage vers les besoins effectifs des usagers. Pour ce faire, il est prévu de mettre sur pied une plate-forme open data des données spatiales. Le 12 avril, dans la cadre du congrès SmartSuisse, un atelier de VLP-ASPAN montrera comment des données intelligentes («smart») pourraient modifier le développement territorial.

Le développement vers l’intérieur n’est bien accepté que là où les usagers concernés perçoivent que les qualités du lieu ont été préservées, que ses déficits ont été comblés et que des plus-values ont été créées. Au lieu de concevoir des offres de type «top down» (du sommet vers la base) comme jusqu’à présent, le développement territorial a la chance, en partant d’un certain nombre de données d’utilisateurs, de développer, à l’avenir, des quartiers correspondant aux besoins réels de leurs usagers. Ainsi, les données de mouvement de particuliers peuvent révéler comment certains groupes d’usagers s’approprient les espaces libres. Des entreprises de transports, de télécommunications ou d’autres prestataires numériques (comme les fournisseurs d’applications) récoltent déjà ce genre de données. Un projet de la «Metropolitankonferenz Zürich» complète ces informations par le biais de la plate-forme Open-Data «SmartUse». L’objectif est de faire concorder le développement de l’urbanisation avec la manière dont les usagers d’un espace le perçoivent et avec ce qu’ils en attendent.

La mise en commun ciblée de ces données devrait permettre aux aménagistes de planifier selon une approche ascendante («bottum up»). Concrètement, cela signifie que les plans seraient alors mieux adaptés aux véritables besoins des usagers et que le développement vers l’intérieur s’en trouverait renforcé.

VLP-ASPAN consacrera un atelier à ces nouvelles possibilités, le 12 avril, à Bâle, dans le cadre du congrès SmartSuisse. Markus Schaefer (Hosoya Schaefer Architects) et Joris Van Wezemael (EPFZ) présenteront le projet «SmartUse» de la «Metropolitankonferenz Zürich». Durant l’atelier suivant, les participants développeront des stratégies, des applications et des recommandations destinés à la plate-forme Smartuse.

L’atelier intitulé «Impulse für eine erfolgreiche Raumentwicklung» aura lieu, en allemand, le 12 avril 2018, de 09h30 à 11h30. VLP-ASPAN dispose de 50 tickets gratuits. Les premiers arrivés seront les premiers servis. Il suffit d’envoyer un e-mail à edith.egger@vlp-aspan.ch. Les bénéficiaires des 50 billets recevront un code gratuit pour s’enregistrer directement via le Ticket-Shop. Les autres peuvent commander des billets directement auprès du Ticketshop de SmartSuisse.

SmartSuisse est une conférence de deux jours, accompagnée d’une exposition. Elle s’adresse à quiconque souhaite participer à la conception de la vie urbaine de demain.

Le 1er jour du congrès – le 11 avril – les membres de VLP-ASPAN bénéficient d’un rabais de 20%. Les ateliers suivants auront lieu:

  • Le développement territorial intelligent
  • The Power of Data et le modèle urbain 3D
  • Mobilité intermodale
  • Smart parking
  • Plate-forme de données et nouveaux services
  • Eclairage extérieur intelligent
  • Gestion des déchets intelligente
  • Utilisation des données relatives à la qualité de l’air et du trafic

Le 2e jour – le 12 avril – les thèmes suivants seront approfondis (ateliers en allemand uniquement):

  • 09:30- 11:30 «Impulse für eine erfolgreiche Innenentwicklung» par VLP-ASPAN, suivi d’un apéritif
  • 09:30- 11:30 «Aktuelle Trends und Lösungen in den Städten» par IG Smart City et energie Schweiz

12:30-14:30 «Neue Alpenstädte – Stadtentwicklung auf unseren Höhen» par la sia